PODCAST DE PIERRE-LUC GERVAIS – LE BLACK HAT ET SES TECHNIQUES

Aujourd’hui chez SEO Monkey nous recevons Pierre-Luc Gervais, c’est une personne vivant à Madagascar et qui a pas mal d’années d’expérience dans le référencement naturel, notamment dans le Black Hat.

Nous allons surtout parler dans ce podcast du : Black Hat SEO. C’est toutes ces techniques non recommandables mais qui ont quand même potentiellement de grosses répercutions si on les fait correctement.

Présentation de Pierre-Luc Gervais

Pierre-Luc est dans le web depuis le début des années 2000, avec une agence à Madagascar, qui a démarré en 2005.

Il est arrivé rapidement à faire des choses ‘hors des sentiers battus » parce qu’il avait à référencer des sites dans les domaines : X et des jeux.

C’était assez compliqué pour lui de faire les choses normalement, donc il s’est rapidement tourné vers des techniques de référencement assez particulières, dont du Black Hat.

Ce n’est pas ce qu’il fait aujourd’hui mais c’est un des aspects par lequel il est arrivé dans le référencement. A la base Pierre-Luc vient du développement, des réseaux et de la sécurité informatique.

NUMERO SEO MONKEY

Tu parles de sites X, de sites de jeux, pourquoi particulièrement ces thématiques pour le Black Hat ?

Pierre-Luc Gervais nous dit que Google n’a jamais aimé ces choses là, dans ce milieu on ne peut pas faire de publicités direct sur ces thématiques. Automatiquement c’est du référencement naturel et il était obligé de créer pas mal de liens.

Ce qu’il faut savoir aussi c’est que la plupart des techniques de Black Hat ont été faites pour référencer tout les sites qui sont interdits en référencement normal.

PODCAST SEO MONKEY

Les techniques de Black Hat ont elles été appliquées à des sites plus généralistes ?

Pierre-Luc Gervais nous répond positivement. Il dit que dès qu’il faisait les choses intelligemment et bien, il était possible de faire pas mal de choses borderline, jusqu’en 2011-2012.

Il utilisait des robots pour parcourir tout les WordPress et CMS de la planète avec les footprints. Ces robots balançaient des commentaires à la chaîne dans lesquels il y avait les liens du site à référencer.

Maintenant, ça marche beaucoup moins bien parce qu’il faut trouver des blogs qui soient pertinents avec un bon Trust Flow, ça devient de plus en plus compliqué.

Les avantages de cette technique, c’est que ça permet de faire des économies d’échelles. Des commentaires sont envoyés sur une base de 1000 sites et la récupération est d’environ 50% de liens qui sont potables. Le reste sont considérés comme des liens toxiques.

WORDPRESS SEO MONKEY

Technique de Black Hat : Le splog de Pierre Luc Gervais

Comme autre technique il y avait le  »splog » qui a dérivé vers les PBM.

C’était des mini-blogs qu’il créait de manière éphémère avec des liens sur une thématique pour booster un site. Quand on faisait ça bien et en masse sur une niche moyennement concurrentielle il arrivait à la première page en 48 heures. Cela date de 2011-2012.

Tout ces sites ont par la suite changé de référencement. Ils ont désavoué les pires liens. Car ils ont été pénalisés.

QUESTIONS SEO MONKEY

Technique de Black Hat : Le spin SEO

C’est une technique qui consiste à prendre un texte et à le décliner automatiquement en plusieurs versions différentes sans avoir à le réécrire manuellement en se basant sur des robots, de l’intelligence artificielle.

AUDIT SEO MONKEY

Les années de Black Hat que tu as faites, qu’est-ce qu’elles ton apportées ?

Pierre-Luc nous dit qu’il a pu se référencer, gagner un peu sa vie.

Tu aurais-pu gagner des millions d’euros en référençant des sites en 48 heures ?

Pierre-Luc Gervais nous dit :  »Oui, mais tout dépend où tu es. J’étais déjà à l’époque à Madagascar et ils aimaient pas trop payer les gens là-bas.

C’est vrai qu’on aurait pu gagner plus que ça. On a pas été des as de la commercialisation. Mais on s’est bien amusé. C’est pas en faisant ça qu’on peut devenir un Bill Gates où quelqu’un comme ça, mais ça peut aider. »

TEMPS SEO MONKEY

En te rendant compte des dangers du Black Hat comment as-tu évolué ?

La manière dont je les utilisent c’est un peu particulier, c’est pas du tout impactant au niveau des sites puisque j’utilise des dérivés.

L’algorithme de Google regarde d’où viennent les visites, quels sont les intentions des utilisateurs…

On peut simuler un parcours de quelques dizaines d’utilisateurs, et Google va voir ça comme un site qui a du succès sur une thématique. Il faut que ça paraisse crédible. On peut utiliser une batterie d’adresse IP en France ou dans plusieurs pays pour ne pas se faire repérer par Google. C’est un truc qu’on peut programmer en Python.

Le principe de base c’est d’être crédible, discret pour faire du Black Hat…

Comment vois tu Black Hat au niveau du Netlinking ?

Je te déconseille d’en faire, la qualité des liens est nul, il y a 98% à jeter. Les résultats sont pas ouf.

Il vaut mieux chercher de bons liens ou alors faire un PBM à plusieurs. Un PBM prend quelques mois à monter, le temps qu’il acquiert sa notoriété. Il ne faut pas aller trop vite, c’est suspect. Avoir de la qualité.

NETLINKING SEO MONKEY

Qu’est-ce que Pierre Luc Gervais pense de l’achat de noms de domaines expirés pour monter des PBM ?

C’est très bien, on récupère le jus des anciens domaines. La problématique est de récupérer la thématique et les liens, ça prend du temps. C’est compliqué pour les petites agences.

Les risque d’être détecté sont minimalistes. Il toutefois être prudent.

NETLINKING SEO MONKEY

Au niveau du contenu, Pierre Luc Gervais trouve t-il qu’il y a encore des choses à faire en Black Hat ?

C’est de moins en moins pertinent, le mieux c’est des textes qui collent parfaitement. Il vaut mieux passer du temps à faire un bon article.

Faire le moins chère c’est de moins en moins fiable. Un site qui démarre avec 6 articles par jour c’est suspect. Mettre à jour les articles est une bonne technique, faire 2-3 articles par mois pour un début c’est bien.

Merci !

Tu peux également visionner notre dernier podcast avec David Licoppe

A bientôt !