PODCAST DE SHUBHAM SHARMA – LE NO CODE

Chers auditeurs, chez SEO Monkey nous avons eu la chance d’enregistrer un podcast avec le Youtubeur Shubham, spécialiste en No Code. Bonne écoute !

Qui est Shubam SHARMA?

Shubham est à la base un développeur. En effet, il a commencé avec le développement web, puis mobile.

Il s’est tourné ensuite petit à petit vers le marketing de terrain. Il faisait beaucoup de conférence à travers le monde pour parler avec des développeurs.

Il est parti par la suite dans le marketing pure. Il a travaillé en tant que SMO dans une entreprise où il gérait tout les sujets qui concernés le marketing, c’était une entreprise tech.

Pendant ces années, Shubham avait créé une chaine Youtube qui parlait à la base de vulgarisation informatique, mais qui parle maintenant de No Code.

Après avoir été SMO, il a créé une entreprise, puis une deuxième. Aujourd’hui il fait pas mal de consulting notamment chez Quonto où il est product manager, il s’occupe de tout ce qui est No Code chez eux.

QUESTIONS SEO MONKEY

La définition de Shubham du No Code

Selon Shubham, le No Code est une manière de développer des applications ou encore d’automatiser des processus en utilisant des outils et non pas du langage informatique. Comme nous dit Shubham :

Avant, lorsque vous aviez envie de créer une application mobile vous étiez obligé de passer par un développeur.

Même s’il existait déjà des logiciels tels que WordPress, si vous vouliez aller un peu plus loin il fallait de l’aide.
Alors que maintenant il y a énormément de logiciels qui vous permettent de le faire sans être développeur. »
 »Et c’est la même chose pour l’automatisation. Faire un script par exemple, est beaucoup plus simple qu’auparavant. Il n’y a plus besoin d’utiliser des lignes de code.
C’est aussi un énorme avantage en terme de prix, parce que payer un développeur coûte quatre fois plus chère.

Le No Code touche à pleins de secteurs différents.

La création :

  • de sites Internet
  • de Landing Page
  • d’automatisation
  • de logiciels SAAS

En fait tout ce qu’on utilise aujourd’hui est faisable en No Code. Sauf, un Windows ou un Mac OS.

STATISTIQUES SEO MONKEY

Est-ce que Shubham pense que c’est les débuts du No Code ?

Shubham nous dit que le No Code existe déjà depuis un moment, ce n’est pas vraiment les débuts.

De plus, aujourd’hui, il y a un vrai besoin qui est en train de se mettre en place. Il y a de plus en plus de personnes qui utilisent des outils no code.

Le No Code a pris son essor, et ajouté à cela, il résout des problèmes éthiques.

En fait, Shubham nous explique que le no code existe depuis plusieurs années. Par exemple avec des outils comme Wix ou WordPress.

Seulement le no code est entrain de prendre un essor particulier en ce moment même. Il n’y qu’à taper #NoCode sur Twitter pour s’en rendre compte.

Ce qui se passe actuellement, c’est que le métier de développeur web CSS, HTML, Python, ou encore JS est entrain de se transformer en métier de développeur spécialisé en logiciel NoCode.

Il n’y qu’à voir l’augmentation de Freelance Bubble ou encore WordPress ses dernières années.

Pourquoi Shubham SHARMA recommande-t-il le No code pour des MVP ?

Shubham nous dit que le sujet des MVP vient du fait qu’on a tous des idées d’application, d’automatisation, de nouveaux sites web, de nouveaux concepts. Mais que le problème avec ça c’est que pour pouvoir tester notre idée on a besoin en amont de développer l’application.

Avant c’était assez couteux de le faire. On devait soit s’associer, soit lever des fonds, soit dépenser son argent, pour créer ne serait-ce qu’un MVP.

Aujourd’hui grâce au No Code on n’a plus besoin de fonctionner comme cela, on ne passe plus par le développement. Cela fait économiser de l’argent pour simplement valider l’idée.

Shubham poursuit en disant que le fait de valider facilement et rapidement l’idée, va nous permettre de savoir si on est prêt à investir plus d’argent dessus.

Pour la valider on créé une landing page, on commence à avoir des adresses e-mails, on test le marché.

On parle à notre cible, on valide qu’elle est bien légitime par rapport à ce qu’on attendait d’elle. Et puis une fois que c’est bon, soit on reste sur le logiciel No Code, soit on développe from scratch l’application.

Est-ce que tu penses qu’aujourd’hui tu peux quand même scaler en No Code ?

Oui. Si vous commencez à avoir du trafic vous aurez l’argent pour payer quelqu’un afin qu’il vous gère le serveur, qu’il vous code l’application…

C’est comme ci un joueur de foot pensait à acheter une paire de basket professionnel alors qu’il commence juste ses premiers entraînements.

C’est la même question que de savoir est ce qu’on peut scaler ou pas, parce qu’en fait son idée n’est pas validé.

S’il commence avec cette paire de basket, au 100ème entraînement il en aura peut être marre et il voudra passer à autre chose.

Les estimations tarifaires de création d’un projet en No Code pour Shubham

Le prix d’un projet No code dépend de :

  • Si on le fait par un prestataire
  • Si on le fait nous même

Si on passe par un prestataire, le projet sera forcément couteux mais reviendra tout de même mois cher qu’un projet développé fromscratch.

Si on le fait nous même, cela nous coutera juste le prix du logiciel de développement (max 100 euros par mois), mais nécessitera du temps de développement et d’apprentissage.

Capitalisation Digitale SEO MONKKEY

Quelle plateforme Shubham conseille pour créer une landing page ?

Shubham a évoqué 3 logiciels au total :

  • Landen si l’on souhaite faire qu’une landing page
  • Dorik pour faire une page un peu plus poussée
  • Et enfin, Webflow pour faire quelque chose d’encore plus poussée

Ils conseil donc ces 3 logiciels selon les différents niveaux.

Qu’est-ce que tu penserais de quelqu’un qui irait sur WordPress ?

Shubham nous dit que WordPress marche très bien mais ça va être plus lent, (il y a surement l’utilisation d’un thème, le PHP n’est pas le plus rapide).

Si vous commencez par WordPress, vous avez une chance sur deux que le thème ne soit pas optimisé, et en plus de cela, vous risquez fortement de perdre du temps.

Il évoque également la durabilité. Pour lui sur le long terme, WordPress est compliqué à maintenir. De plus, il nous confie que pour lui on ne fait pas un site juste pour dire de le faire mais pour le modifier plus tard.

WordPress est un logiciel très bien pour la création de contenu, pour le SEO. Mais cela ne correspond pas à ce que l’on veut faire quand on veut valider son idée.

WORDPRESS SEO MONKEY

Quelle plateforme Shubham SHARMA conseille pour faire de la gestion de projet ?

Shubham nous conseille le logiciel  »Notion » qui peut s’adapter à énormément de choses. Il l’utilise et le trouve super !

C’est un logiciel qui permet une personnalisation complète. Il permet de créer des templates et diverses configurations. Mais le vrai usage pour Shubham c’est que le logiciel évolue en même temps que l’entreprise contrairement aux autres outils avec qui on va être limité à un moment donné.

Pour une TPE, PME, qu’est-ce que le logiciel Notion pourra avoir de plus ?

Shubham nous dit que grâce à Notion, on peut visualiser sous forme de timeline.

Il nous dit aussi que :

Tu joues avec la Data que tu as, tu peux aussi créer des vues spécialisées pour tes clients. Tu gères vraiment comme tu le souhaites et c’est beaucoup plus simple, performant.

Est-ce que tu utilises l’outil Asana ?

Shubham l’a utilisé pendant un moment, il trouve cet outil très bien pour les personnes qui ne veulent rien configurer. Il ne déconseille pas du tout Asana, mais il préfère modifier l’outil au fur et à mesure.

Il a utilisé d’autres logiciels également mais il revient toujours sur Notion parce qu’il veut pouvoir tout configurer lui-même et créer des vues spécialisées par utilisateur… Il n’a pas envie d’être contraint sur un outil.

Que permet de faire les logiciels comme Airtable et Zapier

Airtable c’est quoi ?

C’est une grosse base de données nous dit Shubham.

Pour faire simple, c’est un fichier Excel dans lequel il y a des cellules à l’infini. Vous pouvez définir dedans quels vont être les éléments et vous allez pouvoir les analyser.

Il est possible de faire d’Airtable un logiciel de :

  • Facturation
  • Création de devis
  • CRM
  • Etc

C’est un concurrent à Notion sous un certain angle nous dit Shubham.

Zapier c’est quoi ?

C’est un logiciel d’automatisation, qui permet de faire une infinité de choses nous dit Shubham. On programme l’ordinateur à automatiser pour nous.

Cet outil permet de faire des automatisations telles que :  »si A se passe, alors fais B ».

En plus de cela, Zapier à la possibilité de réaliser plusieurs tâches simultanément dans plusieurs logiciels. Ce qui fait de lui un outil performant et efficace !

Est-ce qu’Airtable peut permettre d’activer Zapier ?

Oui, tu peux connecter Zapier à Notion et Airtable, nous dit Shubham.

Shubam explique ensuite la différence qu’il y a entre Notion et Airtable.

Il commence avec Notion en nous disant que c’est un outil très bien pour tout ce qui est dashboard, présentation, utilisation en tant qu’entreprise, collaboration.

Tandis qu’Airtable va être meilleur en utilisation sous forme de base donnée, c’est-à-dire si on met une application par dessus, si on utilise des automatisations du logiciel directement.

Les deux ont cette fonctionnalité de base de donnée.

Sur des PME, comment Shubham trouve les tâches qu’il va pouvoir automatiser ?

 »Cela passe toujours par une phase d’audit où je viens poser des questions, j’observe et je ne dis rien. Je regarde ce qui pourrait être amélioré, ce qui est bien, pas bien. »

Il va regarder ce qui prend le plus de temps à l’entreprise et ce qu’il va lui prendre moins de temps pour automatiser. C’est généralement les plus gros ROI de ce qu’il peut automatiser. Souvent ça va être la facturation.

ACCOMPAGNEMENT SEO MONKEY

Les tâches d’automatisation commerciales

Pour Shubham, pour mettre en place une automatisation des tâches commerciales il faut être beaucoup plus créatif qu’avant et tester l’idée pour que ça fonctionne.

De simples messages personnalisés ne fonctionnent plus vraiment par exemple, car cela est trop vu.

Il faut être innovant.

La prospection multicanal

Shubham a également évoqué le sujet de la prospection multicanal.

Il conseille principalement deux logiciel pour en faire :

  • LaGrowthMachine
  • Lemlist

Il nous parle de ces outils car ils ont l’avantage d’avoir déjà des templates.

Pour notre invité, il est préférable d’utiliser des logiciels spécialisés. Il ne souhaite pas utiliser Notion ou Zapier par exemple.

Quel logiciel Shubham conseille pour la création des logiciels SAAS ?

Pour la création des logiciels SAAS, Shubham conseille Bubble.

Pour lui, cet outil est la révolution du No Code car elle permet de tout créer.

Si tu as besoin de créer par exemple : une application, un jeux relier à plusieurs choses… tu peux le faire et tout se connecte avec Bubble.

C’est pour Shubham :  »La grosse mitrailleuse lourde du No Code ».

C’est tellement profond et précis que c’est une nouvelle compétence assez importante selon lui.

Même si vous souhaitez faire quelque chose de rapide, c’est un bon outil. Vous pouvez regarder quelques tutos, reprendre un template, changer quelques valeurs et le tour est joué.

En résumé :

Shubham nous dit qu’il commencerai déjà par Notion, parce que là on parle d’outils, mais pas de méthodes.

En fait la méthode est plus importante que l’outil. Notion permet d’élaborer t’a méthode petit à petit alors que tous les autres outils No Codes, de création, d’automatisation vont être compliqués pour ça.

Selon Shubham, Il faut d’abord faire la spécification de ce que l’on veut faire.

Si on passe par un développeur et qu’on a pas bien définit ce que l’on veut réellement, alors tout le monde sera perdu.

Merci beaucoup d’avoir lu et écouté le podcast !

Retrouve notre dernier podcast avec Pierre-Luc Gervais !

A bientôt !