PODCAST LUC BERMOND – COMMENT FONCTIONNE L’UNIVERS PINTEREST ?

Bonjouuur ! Cette semaine chez SEO Monkey nous recevons Luc Bermond ! C’est l’occasion de parler de Pinterest ! De découvrir cet univers ensemble ! C’est très intéressant !

Présentation de Luc Bermond et du fonctionnement Pinterest

Présentation de Luc Bermond

Qui est Luc Bermond ?

Luc Bermond est un spécialiste Pinterest Ads. Il possède une agence de marketing digitale spécialisée dans ce domaine. Il accompagne des e-commerces à scaler uniquement grâce au moteur de recherche.

L’objectif est d’avoir différentes sources de trafic sur le site e-commerce. Si le client est déjà présent présent sur Facebook et Google Ads et qu’il souhaite se diversifier, l’agence de Luc va l’accompagner.

Être présent sur un seul vecteur de trafic peut être compromettant nous dit Luc Bermond. C’est toujours mieux de diversifier au cas où il y a un soucis sur un de ces vecteurs.

L’agence de Luc propose des solutions clé en main, où ses clients n’ont à rien à faire sur leur compte Pinterest. Elle s’occupe de tout : la partie SEO organique et la partie Pinterest Ads pour faire des performances au plus vite sur la plateforme.

Luc travaille aussi avec une petite équipe pour la partie créa. C’est une partie très important nous dit-il. Car selon lui, si l’on a des visuels qui ne sont pas adaptés à la plateforme et qui ne suivent pas les règles, cela aura des conséquences. Ces conséquences seront : un taux de conversion très bas, ainsi qu’un faible trafic sur la boutique e-commerce.

Il nous donne d’ailleurs quelques petits conseils :

  • Il faut avoir du mouvement dans les premières secondes de la créa, il faut faire stopper la personne
  • Mettre un call to action à la fin
  • Montrer les différentes étapes qui montre bien le produit
  • Mettre un format 2/3 vertical est toujours mieux

Donc il y a une partie créa et une partie où il s’occupe des publicités des comptes Pinterest de ses clients.

QUESTIONS SEO MONKEY

Les deux principales parties de Pinterest selon Luc Bermond

Luc Bermond nous dit qu’il y a deux parties sur Pinterest :

  • La première, la partie SEO.
    • C’est une méthode gratuite où on va chercher à se positionner comme sur Google. Mais au lieu de se positionner sur des liens précis on va positionner nos images. Pinterest avant tout, est un moteur de recherche visuel.

  • La seconde, la partie Ads
    • C’est une partie qui ressemble à Facebook. En fait, Pinterest est un mixte entre Google image et Facebook. Car il y a un côté réseau social qui est beaucoup utilisé pour faire de la publicité en ligne.
NUMERO SEO MONKEY

Comment commencer sur Pinterest ? Luc Bermond nous dévoile sa stratégie

  • Pour Luc, la première étape lorsqu’on lance un compte Pinterest c’est de faire attention à son image de marque, à l’image que l’on va renvoyer sur notre compte Pinterest. Il faut une image de marque bien présente, mais il faut aussi avoir des visuels de qualités et une quantité suffisante de photos et de vidéos.

  • Une fois qu’on a vérifié tout cela, la seconde étape sera de bien insérer son image de marque, son branding.
    • Mettre un bon titre, une bonne description sur chaque épingle.
    • Faire un compte professionnel avec différents tableaux (thématiques où l’on va catégoriser nos épingles à l’intérieur) pour tout classer sur notre compte.
    • L’objectif lorsque l’on créé un compte Pinterest c’est de bien classer les épingles, segmenter nos produits pour que le client puisse s’y retrouver.
  • Ensuite, il faudra publier régulièrement.
    • Un flux continu d’épingles pour la partie organique pour par la suite passer aux publicités.

Si on part sur une mauvaise base, ça va être compliqué de performer sur la partie organique et même sur la partie publicité nous dit Luc.

La fondation va nous permettre de performer sur la plateforme.

Focus sur la partie référencement Pinterest, explication de Luc Bermond

La régularité

Luc Bermond nous dit que pour la partie référencement, SEO, il faut fournir à Pinterest des images de manière régulière. C’est-à-dire qu’il faut avoir une fréquence de publication régulière. C’est ce qui va faire la différence sur le long terme. Cela peut se faire avec des logiciels comme  »Tailwind ». C’est un logiciel qui permet d’étaler son contenu à fréquence régulière.

Des liens sur chaque image

Luc nous explique que chaque image Pinterest, est relié à un lien où on peut mettre notre site web. Si une personne navigue sur Pinterest, si elle clique sur une image elle sera redirigé directement sur le site Internet. Et cela va amener un flux continu de trafic sur le site. C’est une chose très importante ! Ajoute-t-il.

Optimiser son texte

Il faut avoir de bons titres, de bonnes descriptions, c’est ça qui fait la différence nous dit Luc.

Il évoque également l’algorithme de Pinterest :

De la même manière que sur Google, on va insérer des mots clés qui vont permettre à l’algorithme de comprendre quelle est la thématique de l’image et sur quels mots clés se positionner.

En effet, une petite précision que nous a confier Luc, l’algorithme passe sur les textes mais également sur les images. Il nous conseille donc d’avoir des visuels de bonnes qualités avec des mots clés à l’intérieur également.

Travailler ses tableaux

Luc Bermond conseil de bien travailler ses tableaux, bien les classer avec les différentes thématiques, cela va mieux positionner le comtpe.

Des résulats sur le long terme

Il nous dit aussi que comme toute stratégie SEO, les résultats ne viennent pas rapidement. On ne peut pas avoir des résultat en une semaine. Mais à force, on va avoir des épingles qui vont bien se référencer sur la plateforme et derrière on va attirer du trafic gratuitement sur notre site Internet.

PATIENCE SEO MONKEY

Luc Bermond nous explique le trafic sur Pinterest

Est-ce qu’il existe une partie popularité qui rentre en jeu sur Pinterest ?

Sur Pinterest il y a plusieurs métrics :

  • Les métrics du taux par clic : combien de personnes ont cliqué sur l’image ? Les impressions
  • Le nombre de personnes qui épingles vos contenus dans leurs propres tableaux. En fait, chaque personne à des tableaux dans lesquelles elles vont catégoriser leurs différents centres d’intérêts. Il n’y a pas de likes comme sur Instagram ou Facebook, ici c’est donc des épinglages. Plus vous en avez et plus l’algorithme va vous mettre en avant.

Une fois que le trafic organique se met en route, tu réussis à avoir un ROI assez facilement ?

 »Exactement » nous dit Luc.

C’est quelque chose de très puissant pour les personnes qui n’ont pas forcément beaucoup de budget publicitaires à investir, le mieux serait de commencer avec une stratégie organique, attirer du trafic.

Et pour les personnes qui n’ont pas converti directement, on peut lancer seulement une campagne de retargeting sur Pinterest ou sur d’autres vecteurs de trafics. Comme ça on va pas dépenser énormément de budget, vu qu’on va cibler des audiences assez restreintes qui auront déjà interagis avec nos épingles.

On peut avoir des ventes si on fait bien le travail d’éducation des prospect. La partie tunnel de vente sur une boutique e-commerce est très importante.

L’audience sur Pinterest selon Luc Bermond

On a demandé à Luc Bermond quelle était l’audience en France sur Pinterest.

Elle est donc globalement de 20 millions d’utilisateurs.

La majorité est représentée par des femmes, avec plus de 70%. Mais de plus en plus d’hommes font leur apparition. Cette audience féminine est CSP +, donc avec du pouvoir d’achat. Elle vient sur Pinterest pour s’inspirer, trouver de nouvelles idées. Ces femmes sont souvent des mères de famille de plus de 25 ans. Cela représente donc au final une audience qualitative.

Le but va être de les intégrer dans le tunnel de vente pour avoir de conversions.

Pour la partie SEO c’est une audience très qualifiée avec de très bons taux de conversions. Par contre pour la partie publicité les taux de conversions sont moins importants que celles sur Facebook Ads, car l’algorithme de Pinterest est moins performant, ce qui est dû à sa faible expérience.

FACEBOOK SEO MONKEY

Le CPM sur Pinterest présenté par Luc Bermond

Le CPM moyen est de 1,30 – 1,50€ en moyenne nous dit Luc. Il précise aussi que par rapport à d’autres sources de trafic c’est peu chère.

Et même en retargeting, le CPM est faible. On peut descendre à moins de 3€, ce qui est impensable sur Facebook Ads par exemple. Si on a une bonne créa et qu’on arrive à faire une bonne transition ente celle-ci et notre funel, la conversion va être au top. Il n’y a pas de blocage sur Pinterest, c’est stable. De plus, les coûts augmentent très peu vu qu’il y a pas beaucoup d’annonceurs.

C’est un peu un monde sans règle, on peut vraiment faire beaucoup de choses, beaucoup de testing. C’est un peu le Facebook de 2017 nous dit Luc.

Luc Bermond évoque aussi le fait que Facebook est très intéressant pour la vente en dernier recours. Il nous dit que faire son acquisition avec des coûts faibles, et de faire ensuite du retargeting sur Facebook pour recibler ces personnes est une bonne stratégie. Surtout au niveau du ROI qui est meilleur lorsque l’on couples différentes plateformes.

Avec t’es clients tu vas au delà de Pinterest ?

Luc nous dit que la plupart du temps ce qu’ils se passe c’est que les clients sont déjà sur Google Ads, Facebook Ads et ils n’ont pas justement cette expertise de Pinterest , donc il l’ajoute. Et il y a toujours ce re ciblage sur les autres canaux publicitaires.

Il dit aussi qu’une campagne de retargeting Google ou Facebook ads prend en compte les visites Pinterest sur le site sans avoir à rajouter quoi que ce soit. Si on amène du trafic via Pinterest ou d’autres vecteurs de trafic, le site va reconnaître les sources et après on pourra refaire un ciblage global de toutes les personnes qui sont venues sur le site web.

GOOGLE ADS SEO MONKEY

Luc Bermond nous donne la thématique qui nous permet aujourd’hui d’avoir du bon ROI sur Pinterest

Il y a plusieurs thématique nous dit-il. Mais le mieux est d’avoir une thématique qui match avec l’audience de Pinterest. Il y a par exemple la mode pour les femmes.

Toutes les thématiques ne peuvent pas fonctionner sur Pinterest, par exemple ce qui cible uniquement les hommes ne fonctionnent pas car l’audience est féminine. Néanmoins si elles l’est, il faudra tourner l’accroche de manière à ce que ce soit les femmes qui offriraient cette thématique à un homme de leur entourage. Il faut toujours cibler les femmes même si c’est des produits pour les hommes.

Souvent les thématiques sur les femmes fonctionnent mieux car elles ont l’acte d’achat plus simple que les hommes. Il y a plus d’achat compulsif.

Merci beaucoup d’avoir suivi ce podcast !

Retrouve le dernier juste ici, avec Shubham Sharma.

A bientôt !